Toujours Frais – Always Fresh

Lettre à Coderre Pour un Montréal Bilingue -=- A Letter to Coderre For a Bilingual Montreal

À envoyer à / To send to https://www.facebook.com/denis.coderre

Twitter shortlink: http://on.fb.me/1AIn6gx

Appeler le lendemain / Call the next day  514-868-5531  & 514-872-3101

(PRÉLUDE) Nous avons essayé d’envoyer la lettre directement au courriel de la Ville de Montréal, mais ils ont bloqué cet effort. Ils ne veulent pas savoir à quel point les gens supportent l’idée d’un Montréal Officiellement Bilingue. Donc, on se tournera vers les médias sociaux et vers la scène publique directement. SVP, envoyez cette lettre par Facebook ou Twittez-là et laissez un commentaire ici aussi. Merci et réprenons la Ville!
-=-
(PRELUDE) We have tried to send the letter directly to the City of Montreal email, but they has blocked this effort. They do not want to know how many people support the idea of an Officially Bilingual Montreal. So, we shall turn to social media and to the public scene directly. Please send this letter by Facebook or Tweet the shortlink, and leave a comment here too. Thank you and let’s take back the City!

=====(LETTRE BILINGUE / BILINGUAL LETTER) =====

Cher Maire Coderre,

C’est avec beaucoup de chagrin, de consternation et de déception que je vous ai entendu dire, sur les ondes de CJAD la semaine passée, que vous vous opposez à l’idée d’un statut bilingue pour notre Ville de Montréal et que vous êtes prêt à continuer, à tort, à représenter notre ville comme métropole unilingue francophone.

Non seulement cette vision n’est pas fondée dans les faits, mais est une injustice envers notre ville. Bien que ce fait soit méconnu par la majorité, je vous rappelle qu’une telle déclaration n’est juridiquement correcte que depuis l’année 2000, lorsque, sans consultation publique, notre conseil municipal a unilatéralement forcé notre ville bilingue à se déclarer unilingue. Pour plus de 350 ans cette ville a résisté, étant le phare du bilinguisme, incarnant fièrement la diversité culturelle et linguistique de ce pays. Malgré cela, et tous les avantages que cette position représente, l’élite politique, y compris vous-même,  cherchez maintenant à réinventer Montréal sous une image qui ne lui est pas propre. Notre drapeau, notre devise, notre histoire, notre culture et notre quotidientémoignent de l’esprit d’unité et de coopération par la différence, de l’âme véritable de cette ville. Il n’est pas exagéré de dire que refuser à cette ville son légitime caractère bilingue est un crime contre l’histoire et contre vos électeurs.

Pensez-vous que la piètre performance de notre ville est la simple conséquence d’un manque d’allégements fiscaux ?

Les Montréalais, ainsi que la plupart des Québécois et des Canadiens, conviennent que Montréal est et doit être une ville bilingue. On ne peut nier que notre ville bénéficiera d’un tel statut, économiquement et socialement. De plus, étant le berceau du Canada, ce statut est précisément ce que cette ville mérite, ayant été construite par la coopération de ces communautés linguistiques.

J’ai une grande difficulté à comprendre pourquoi vous sentez la nécessité de tourner le dos à vos électeurs et à notre Montréal. Le bilinguisme officiel n’efface d’aucune manière la composantefrancophone de l’histoire et de la réalité de Montréal, il ne fait que donner la reconnaissance justede la dualité qui rend cette ville si spéciale. Il nous permettra de célébrer et de promouvoir les deux langues!

Gardant ceci à l’esprit, je vous demande de bien vouloir réexaminer votre vision pour notre ville. Vos électeurs, y compris moi-même, sont fatigués de voir leur identité bilingue réprimée. Nous voulons utiliser et promouvoir les deux langues; nous voulons que nos enfants les apprennent et les étudient côte-à-côte; nous voulons être à l’abri des querelles linguistiques et nous réalisons que le seul moyende vivre dans l’harmonie et la prospérité est que notre ville redevienne officiellement bilingue.

J’espère que vous allez accorder à cette idée l’attention qu’elle mérite et que vous trouverez le courage de vous lever contre « l’unilingualization » forcée de la dernière décennie. Si vous ne supportez pas cette idée, soyez prêt à passer à l’histoire aux côtés de Diane De Courcy et de Mario Beaulieu, pendant que d’autres redonneront à Montréal son identité et sa juste place sur la scène mondiale.

Cordialement,

—– Votre Nom

Pour un Montréal bilingue

Dear Mayor Coderre,

It is with much sorrow, dismay and disappointment that I heard you on CJAD last week saying that you oppose the idea of bilingual status for our City of Montreal and that you are ready to continue falsely representing our city as a unilingual Francophone metropolis.

It is not only not based in fact, but it is an injustice to this city.Though not known to many, I will remind you that such a statement has only been legally correct since the year 2000, when, without public consultation our city council unilaterally forced our bilingual city into declaring itself unilingual. For over 350 years this city has stood as beacon for bilingualism, proudly embodying the rich cultural and linguistic diversity of this country. Despite this and all the advantages that image presentsthe political elite, including yourself, now seek to reinvent Montreal in an image which is not its own. Our flag, our motto, our history, our culture, our everyday life are a testament to the spirit of unity and co-operation though difference that is the true soul of this city. It is not an overstatement to say that it is a crime againsthistory and your constituents to deny the city its true bilingual character.

Do you think that our city’s lagging performance is simply a product of too few tax breaks?

Montrealers, as well as most Quebecers and Canadians, agree that Montreal is and should be a bilingual city. There is no denying that our citywould benefit from such a status, both economically and socially. Furthermore, as the birthplace of Canadait is precisely the status this city deserves, as one built by the cooperation of those linguistic communities.

I have a great difficulty understanding why you feel the need to turn your back on your constituents and our Montreal. Official Bilingualism in no way erases the French part of Montreal’s history and reality, it merely gives the proper recognition to the duality that makes this city so special. It allows us to celebrate and promote both languages!

With this in mind, I kindly ask you to re-examine your vision for our city. Your constituents, including myself, are sick and tired of having their bilingual identity repressed. We want to use and promote both languages; we want our kids to learn them and study side by side; we want to be safe from petty language squabbles and we now realize that the only way for us to live in harmony and prosperity is for our city to become Officially Bilingual.

I am hoping that you will give this idea the thought and reflection it deserves and will find the courage to stand up against the forced “unilingualization” of the last decade. If you do not support the idea be prepared to be rememberedalongside the likes of Diane De Courcy and Mario Beaulieu, while others return Montreal to its rightful place and identity on the global stage.

Sincerely,

—– Your Name

For a Bilingual Montreal

==============

Concordia Salus!

Publicités

2 réponses à “Lettre à Coderre Pour un Montréal Bilingue -=- A Letter to Coderre For a Bilingual Montreal”

  1. Linda Dufresne

    Mayor Coderre, Is Montreal a unilingual city? No. Therefore, it must be something other than unilingual Francophone. Canada recognises Quebec as a minority Francophone province. You must also recognise minority languages that make up this great city.

    Réponse
  2. Ludovic Dubeau

    I was born to bilingual parents in Quebec city. I moved to the States in my teens for school. I came to Montreal to study. I currently study Design at Concordia. Bilingualism is part of who I am, I don’t see myself as Francophone or Anglophone, but as a bilingual Canadian. The use of English and French is crucial in Montreal. I fell in love with this city and I’ve decided to make it my home. For Montreal to unlock her immense potential, she needs to be officially recognized as a bilingual city. I support this letter/movement!!! 🙂

    Réponse

Laissez un commentaire = Leave a Reply

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :